Particuliers

Chacun peut être acteur de la préservation de la ressource en eau. Les particuliers sont aussi consommateurs de pesticides comme les désherbants. Un grand travail de sensibilisation est à engager pour les informer sur le risque d’utilisation de ces produits, les pollutions qu’ils provoquent et les alternatives possibles.

L’usage de désherbants, même vendus dans la grande distribution, n’est pas sans risque. Des risques sanitaires importants existent lors de la manipulation de ces produits par les jardiniers amateurs, mais aussi les personnes fréquentant les lieux traités comme les cours de jardin.

Des précautions sont aussi à prendre pour respecter les doses homologuées et les conditions d’applications. Une réglementation dite « arrêté fossé » existe depuis plusieurs années et interdit tout traitement à proximité de fossés ou sur les avaloirs. Malgré cette réglementation, ces pratiques persistent et provoquent des pollutions.

Pourtant des alternatives existent, similaires à celles employées par les communes pour diminuer l’usage de ces désherbants : aménager autrement l’espace, couvrir le sol par des paillages ou des plantes adéquates et si ce n’est pas possible employer des traitements thermiques (eau chaude) ou mécanique (rotofil).

 

Le Syndicat de l’Isac souhaite sensibiliser les particuliers sur cette thématique importante :

  • En rappelant la Loi concernant les distances de traitements lorsque le non-respect de ces règles est constaté sur le terrain
  • En sensibilisant sur l’utilisation de techniques alternatives aux produits chimiques. De nombreux guides existent, comme dans la rubrique « en savoir plus »