Lancer l’alerte

Le risque 0 n’existe pas. Il est indispensable de gérer le risque inondations existant et d’informer les personnes concernées. Pour avertir la population d’un événement significatif et mettre en œuvre des mesures de sauvegarde, un système d’alerte doit permettre de quantifier les événements et transmettre l’information.

Le Syndicat de l’Isac met en œuvre un système d’alerte aux inondations basé sur l’utilisation d’appareils de mesures locaux. Ainsi, 3 pluviomètres et 1 limnimètre (mesure des débits) ont été installés à des endroits clé du bassin de l’Isac : en amont du bassin pour les pluviomètres et sur l’Isac à Saffré pour la mesure du débit. Ces appareils font des mesures en continue et transmettent les données automatiquement. En cas de besoin, ils envoient des alertes si des seuils sont dépassés. Ces alertes permettent d’engager les Plans Communaux de Sauvegarde.

Ce système mis en place par le Syndicat de l’Isac en mai 2015 nécessite une période de rodage. Il est nécessaire de déterminer de quelles manières le cours d’eau et plus particulièrement son débit réagit en fonction des pluies. Une fois les références déterminées au bout de quelques années, il sera possible de définir l’importance d’une inondation et des secteurs touchés en fonction de la pluie qui vient de tomber. Une nécessité : la rapidité, car le temps de réaction pour les premiers sites touchés à Saffré est de 8 heures, il est par contre de 48 h pour les zones riveraines du canal à Blain.

Ce système d’alerte a été monté en collaboration avec le Service de Prévision des Crues qui gère le système national Vigicrue. Il est complété par des prévisions météorologiques à plusieurs jours afin d’anticiper autant que faire se peut les événements importants.